Glaçure de poterie

1

Les poteries pour usage domestique sont toutes vernissées car cela permet d’éviter les éventuelles fuites de liquide à travers la céramique poreuse. On trouve de nombreuses sortes de vernis qui peuvent avoir différents effets une fois appliqués. La première poterie conçue pour porter la nourriture et les liquides daterait d’environ 10 000 ans avant J-C, et l’acte de vernisser la poterie aurait été découvert environ deux mille ans plus tard. Jetons un œil à quelques-uns de ces vernis, étudions leurs avantages et la meilleure façon de les conserver propres et intacts.

Glaçure alcaline

Le grès émaillé au sel possède un éclat transparent tout en gardant l’apparence distinctive de la faïence. Celui-ci fût créé en jetant du sel dans le four à céramique au moment le plus chaud du processus de cuisson. La plus vieille production de grès salé connue à ce jour se trouvait en Allemagne à la fin du 13ème siècle. Ce procédé pollue cependant beaucoup l’atmosphère et fut donc banni, seules de très rares poteries furent autorisées à en produire à grande échelle.

Glaçure aux cendres

La glaçure aux cendres est apparue bien plus tard que la glaçure alcaline, aux alentours de 1000 ans avant J-C en Chine et est encore utilisée de nos jours. Les potiers ont réalisé que lorsque les cendres du four à céramique tombaient sur les pots pendant la cuisson, celles-ci laissaient une glaçure verte, ils décidèrent donc de couvrir les poteries de cendres avant de les placer dans le four. Plus les cendres utilisées pour la glaçure sont nombreuses, plus les effets de nuance sont différents.

Majolique

Il existe deux sortes de poterie portant l’appellation majolique. La première est obtenue grâce à une glaçure à l’étain et possède un éclat blanc argenté opaque. Elle date du 9ème siècle et fût la première à s’appeler majolique.

La seconde est britannique et est apparue bien plus tard. Il s’agit d’une poterie à glaçure plombifère qui fut tout d’abord produite par Bernard Palissy vers le milieu du 19ème siècle. Elle est très différente de la première de par son apparence et son processus de fabrication, mais le public l’appelait tout de même majolique et le nom est resté.

Prendre soin de vos poteries

Si vos poteries ont été réalisées récemment, il n’y aura alors aucun inconvénient à les passer au lave-vaisselle et cela devrait toujours être le cas. Par contre, soyez attentif et vérifiez bien que vous ne trouvez aucune fêlure dans la glaçure, celles-ci sont appelées craquelure et prennent la forme d’une toile d’araignée. Ces craquelures mettent à nue la céramique poreuse qui se trouve en-dessous. Si une de vos poteries présente ce type de craquelures, prenez-en particulièrement soin. Si votre poterie est lavable au lave-vaisselle, assurez-vous d’utiliser le détergent pour lave-vaisselle adapté à celle-ci : Finish Quantum Power & Pure pour aider à nettoyer les résidus de graisse et saletés.