Les verres au fil des décennies

5

Le tout premier lave-vaisselle domestique aurait vu le jour en 1920 [1], mais il a fallu attendre les années 50 pour que son utilisation devienne plus courante. Le lave-vaisselle était alors un privilège accessible aux plus riches uniquement. C'est vers 1980 que le lave-vaisselle semble être devenu un équipement courant [2]. 

Depuis l'arrivée de cette machine, notre verrerie (et son mode de nettoyage) a radicalement changé. Voici un petit récapitulatif...

Années 70

La verrerie n'a pas échappé aux couleurs, aux textures et aux motifs particulièrement en vogue à cette époque.

Les verres utilisés au quotidien étaient ornés d'éléments de « cartoon » sur fond de motifs floraux, mais les motifs s'estompaient au fil des lavages. Heureusement, les lave-vaisselles ont beaucoup évolué et sont aujourd'hui capable de laver en douceur notre verrerie la plus fragile.

Pour déguster des vins européens, on utilisait des verres lourds et texturés, souvent colorés. Ceux qui avaient la chance de posséder un lave-vaisselle pouvaient laver ces verres épais à la machine.

Les traditionnelles chopes à bière à effets de relief faisaient fureur. Le compagnon idéal pour déguster une bière en fût !

 Années 80

Dans la première moitié des années 80, la verrerie était très angulaire. Imaginez les filles et les garçons des villes avec un verre à cocktail ou une flûte à champagne en forme de V et à la tige colorée.

L'influence de la période victorienne est apparue plus tard dans la décennie avec les verres à vin, à sherry et à porto en verre taillé. Les verres à whisky ont gagné en popularité, mais leur fragilité nécessitait un soin tout particulier lors du lavage.

La technologie des lave-vaisselles a continué à évoluer et le lavage automatique a remplacé le lavage manuel pour ce type de verres.

Années 90

Les verres utilisés au quotidien étaient souvent nervurés ou cerclés, la décoration sobre était très en vogue. Ces verres étaient également très solides et passaient sans problème au lave-vaisselle.

Les pintes n'étaient plus à la mode, on préférait boire sa bière blonde directement à la bouteille ou à la canette. Le vin, quant à lui, a vu sa popularité exploser. Le chardonnay, qui a commencé à gagner ses lettres de noblesse dans les années 80, était le vin le plus apprécié. Les verres étaient bien plus petits qu'aujourd'hui (ils contenaient environ 25 cl), on pouvait les disposer facilement sur le panier supérieur du lave-vaisselle.

Les années 2000 à aujourd'hui

Le prix des verres classiques a énormément diminué : au supermarché ou dans les magasins discount, quelques euros suffisent aujourd'hui à acheter quatre verres hauts robustes qui passent au lave-vaisselle.

Les verres à vin n'ont jamais été aussi grands, leurs longues tiges et leurs impressionnants ballons nous empêchent de les placer dans notre lave-vaisselle. Une nouvelle tendance émerge : les verres à vin sans tige, plus simples à ranger, moins fragiles et adaptés au lavage en machine.

Plus récemment, les pots en verre se sont répandus et sont aujourd'hui utilisés pour servir des long drinks tels que des mojitos. Ces pots pratiques et originaux qui ressemblent à des pots de confiture ont une poignée de type chope à bière et généralement un couvercle.

Verre à pied rose des années 70 accueillant notre sauvignon ou verre à prix cassé, pensons à choisir le bon nettoyant. Finish Liquide de Rinçage est la solution idéale pour préserver la brillance étincelante de nos verres. Son ingrédient spécial protection verre fait briller notre vaisselle. Nous n'avons plus à nous préoccuper des traces résiduelles et des taches d'eau, nos verres sont comme neufs !


[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Lave-vaisselle

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Lave-vaisselle